SaPa_FemmeHmongSa Pa c’est avant tout une région montagneuse extravagante, chantournée de collines découpées en tranches, de vallées couvertes à perte de vue de rizières en terrasses zébrées de jaune à bleu. Depuis l’arrivée en gare de Lao Cai, enclavée au bord du fleuve rouge dans la plaine frontalière avec la Chine, du train de nuit en provenance d’Hanoï, les 40 kilomètres de montée serpentine, effectués à l’aube vaporeuse et l’aurore cotonneuse, sont hypnotisants: à chaque virage de nouvelles sculptures, des haut-reliefs, des dégradés envoûtants, des hachures méticuleuses taillées dans les coteaux.

Au village de Sa Pa, c’est l’enfer de l’accueil folklorique des femmes Hmongs, ces mêmes déjà croisées réfugiées dans la reculée Cacao en Guyane, ici rompues au harcèlement mercantile touristique, et qui dans la grand rue poursuivent infatigablement, de leurs sourires, broderies, verroteries et « Buy something from me » le chaland déjà cerné de vitrines d’équipements de randonnée supposés haut de gamme.

Mais en ignorant ces agressions, en quittant l’artère principale, en déambulant sans guide, en élargissant le périmètre en deux roues, en évitant les villages qui ne se traversent que moyennant un droit de passage, c’est tout un rythme de vie locale qui se déploie, traditionnel, paysan, frugal, laborieux, cordial : un barbier de rue, un cortège funéraire rouge et ses pleureuses en blanc, des femmes occupées à de la tapisserie, des familles aux champs, du bétail flegmatique, du maïs qui sèche, le lac de la partie coloniale de la ville, des cascades, des ouvriers, …

SaPa_CatCat_BuffleSaPa_FemmeDaoRougeSaPa_CortegeFunebre

Le dimanche, à 100 kilomètres de là, se tient le marché de Bac Ha, pour le coup une agora stupéfiante, sincère, populeuse, de rencontres, d’échanges et de marchandages entre les minorités ethniques alentours (Hmong noir, blanc ou fleuris, Tay, Dao rouge ou noir, Lolo, …): chevaux, buffles, porcs noirs, chiens, tabac que l’on teste à la pipe à eau en bambou, herbes aromatiques, vin de riz… tout un patchwork autochtone, multiculturel, en une société éclatante et tintamarresque teintée d’enracinement animiste et d’influences tonkinoises.

C’est égayé sans contrainte, réjouissant…à en oublier que ces tribus Hmong sont encore aujourd’hui opprimées et persécutées, ici comme au Laos, pour notamment avoir rallié les Français lors de la guerre d’Indochine et s’être battues du côté des américains pendant la guerre du Vietnam.

BacHa_FemmeHmongBacHa_MarcheBufflesBacHa_MarchePipeAEau