Malte - Levée Des CouleursMalte c’est ce confetti stoïque, stratégiquement perdu en plein centre de la méditerranée, un nombril que ni l’histoire ni les hommes, leurs conquêtes et leurs dieux, ne laissent en paix, un caillou disputé, sévère et rude, aux côtes rocheuses qui en rajoute avec des remparts massifs, une île singulière comme sa langue sémitique qui seule transcrit ses origines arabes en alphabet latin, le plus petit état d’Europe mais le plus dense au monde. La destination s’honore de sa vieille civilisation, de culture et d’histoire et l’endroit promet 300 jours de soleil par an.

Deux pas suffisent pour se souvenir, qu’aux dépens de Napoléon en route pour l’Égypte et pourvoyeur de l’égalité devant la loi et de l’abolissement de la noblesse maltaise, la dernière colonisation fut, 150 ans durant, britannique; conduite (pittoresque) en principe à gauche, façades toutes de bow-windows, cabines téléphoniques et boîtes aux lettres rouges, bières servies au pub en pintes… et sa seconde langue, officielle, anglaise bien sur.

Malte Bibliothèque NationaleMalte La Valette WaterfrontMalte - Les Trois Cités / Senglea

Pas un pas de plus n’est nécessaire pour constater, tout mécréant qu’on soit, que l’église catholique squatte massivement la place*; pas un coin de ciel sans son clocher, pas une venelle sans sa chapelle, pas un détour de rue de La Valette ou d’ailleurs sans sa statue pieuse ou son oratoire, pas un espace sans son crucifix, pas un horizon sans son dôme cramoisi. Malte respire chrétien et vit évangélique.

C’est le weekend de Pâques, tout les commerces sont clos, les cantiques résonnent dans les congrégations, des Golgotha sont édifiés sur les parvis, des processions austères défilent sans fin, à cœur joie, tous saints dehors, dans un décor dévot et radieux de calcaire miel.

Malte - La Valette / Clocher Co-cathédrale St JeanMalte - Gozo / Victoria (Ir-Rabat)Malte - Bormla / Procession

Dans le plus petit de ces édifices religieux le baroque et le rococo se disputent les dorures. Les lustres, les marbres, les orgues, les plafonds et voûtes à caissons, les sols polychromes – cimetières marqués des armoiries des chevaliers qui y reposent en-dessous, les blasons, les plaques funéraires, les chandeliers, les vitraux, les autels surchargés, les encensoirs, les fresques, les ex-voto, … sont les perles d’un rosaire aux grains innombrables, éparpillés, qui patinent les nefs obscures d’une pellicule vermeille et nimbent les chœurs d’une nitescence opulente et grasse.

Malte - Co-Cathédrale St JeanMalte - Mdina / Dome Cathedrale Saint Pierre et Saint PaulMalte - Bormla / EgliseMalte - Mdina / Tombe Cathedrale Saint Pierre et Saint Paul

Et puis, et encore, des calèches pour remonter le temps, des canons, des mémoriaux, des ornements, des frontons, des cloîtres, des jardins, des jacarandas violets, des fontaines, des campagnes pierreuses et des figuiers de barbarie, des falaises, des ports et leurs barques aux yeux d’Osiris, et la mer aussi somptuaire et enveloppante que le bleu du manteau de la Vierge, le ferry pour aller à Gozo, …

Fixée là, comme une éponge de mer à son substrat, capable de résistance et de régénération, Malte se montre inépuisable. Toute fortifiée, elle est lumineuse et rayonnante, riche d’influences européennes, arabes et ottomanes qui dissimulent son identité, de détails cosmopolites qui mettent sa personnalité en valeur, de traditions élaborées par son passé et d’audaces réclamées par son avenir.

Plus encore qu’à Salvador de Bahia, ce qui n’est pas peu dire !

Voir aussi les photos de Malte : Portofolio
En savoir plus : Office du tourisme Maltais
++ La Valette sera capitale européenne de la culture en 2018