De la beauté des globe-trotters

Mais pourquoi les baroudeurs, tourdumondistes et autres pélerins sont toujours magnifiques ? On les croirait tous bénis des dieux, enfants d’Aphrodite et d’Apollon. Ils/elles ont cette aura qui les enveloppe et les illumine mieux qu’un éclairage de chez Hartcourt. C’est comme une distinction qui leur colle à la peau, ils rayonnent, ils vous emmènent, on les suivrait presque n’importe où.

Malgré leur unique chemise, ils (s)ont dans leur tenue comme un idéal d’arrogance, de noblesse et de modestie, ensoleillé d’une espèce singulière de regard franc, fier, sauvage et perdu, qui vous transporte au-delà de l’horizon. Ils semblent naturels, sans artifice, bruts. Jeunes ou plus agé(e)s, sur leur visage glabre, ténébreux, émacié ou buriné on cherche et trouve d’inextricables histoires d’ailleurs, d’amour, d’émerveillement ou de consternation; chacun de leurs traits distille l’univers qu’ils ont en eux. Est-ce qu’arpenter le monde rend séduisant(e) ?

Ceci dit, il parait que pour quelques allumés, à quelques mots près, les tueurs en série ont le même profil …

Les reconnaissez-vous ?
Ecrivains VoyageursDo you recognize them ?


Of globetrotters’s beauty

Why adventurers, world riders and other pilgrims are always so beautiful ? Are they all blessed by gods, childrens of Aphrodite and Apollo. They have this aura that envelops and illuminates themselves better than an Harcourt lighting. It’s like a distinguish sticking to their skin, they radiate, they take you, it would be easy to follow them anywhere.

Despite their unique shirt, they are/have in their holding something like an ideal of arrogance, nobility and modesty, enlightened by a singular kind of frank, proud, wild and lost glance that transports you over the horizon. They look natural, unadorned, raw. Young or older, on their face glabrous, dark, sunken or engraved, you seek and find inextricable stories of elsewhere, love, wonder or dismay; each lines of their skin elaborates the universe they have inside.Is walking the world makes peoples attractive ?

Having said that, it seems for some illuminated, at some words near, that serial killers have the same profile …